Le texte du communiqué de la Préfecture

Préfet de la Charente-Maritime

COMMUNIQUÉ
La Rochelle, le 6 mai 2010


Certains médias se sont inquiétés d’une éventuelle démolition du moulin à marée de
Loix, parce que situé en zone de solidarité.
Les services de l’Etat n’ont, à aucun moment, annoncé la démolition de ce moulin à
marée.
La préfecture de la Charente-Maritime rappelle que, dans les zones de solidarité, l’Etat
propose aux propriétaires qui le souhaitent, une acquisition à l’amiable de leurs biens à la valeur du marché immobilier avant la tempête.
Le moulin à marée de Loix, qui se trouve en zone de solidarité, s’inscrit dans ce
dispositif ; le propriétaire de ce bien fera connaître, le moment venu, s’il souhaite ou non en bénéficier.
A cet égard, dans les zones de solidarité, aucune démolition arbitraire n’est envisagée.
Par ailleurs, aux termes des dispositions prévues par le gouvernement, un bâtiment
situé en zone de solidarité, qui ne servirait pas ou plus à l’habitation, mais à une activité diurne qu’elle soit économique, culturelle ou sociale, a vocation à être préservé.
En tout état de cause, le moulin à marée de Loix est inclus dans le site inscrit de l'île de Ré. A ce titre, il est protégé par les dispositions du code de l'environnement, qui
prévoient notamment, que tout éventuel projet de démolition est soumis au visa
conforme de l'architecte des bâtiments de France.
La préfecture de la Charente-Maritime souhaite donc rassurer ceux qui pourraient
s’inquiéter d’une hypothétique démolition du dernier moulin à marée de Loix, laquelle
n’est pas envisageable.

Contact presse : Nathalie DEBIEN – 05.46.27.43.05 – nathalie.debien@charente-maritime.gouv.fr